Du cannabis pour nos animaux… êtes-vous drogués?

Voici les réponses aux questions fréquemment posées sur le cannabis.

Qu’est-ce que le cannabis?

Le cannabis est une plante contenant des centaines de composés chimiques dont plus de 100 cannabinoïdes, au-delà de 120 terpènes et différents bioflavonoïdes, acides gras, phénols et stérols. Les plantes de cannabis représentent différentes sous-espèces et parmi elles, nous retrouvons de nombreuses souches. Il y a deux phytocannabinoïdes principaux dans le cannabis: le delta-9 tétrahydrocannabinol (THC) et le cannabidiol (CBD).

Mary Jane, marijuana, chanvre, cannabis… quelle est la différence?

Le terme marijuana fait généralement référence aux plantes produites spécifiquement pour leur résine et est utilisée autant pour un usage médical ou récréatif. Le chanvre, lui, désigne généralement des plantes ayant été produites pour les fibres contenues dans leur tige ou pour ses graines utilisées dans l’alimentation. Il se définit légalement comme une plante de cannabis contenant moins de 0,3% de THC dans ses feuilles et ses fleurs.

Et pour ce qui est du cannabis, c’est le terme général désignant toutes plantes sous le genre cannabis. C’est aussi le terme actuellement utilisé dans la littérature gouvernementale.

Qu’en est-il des cannabinoïdes mentionnés précédemment – CBD? THC?

Le CBD et le THC sont les deux cannabinoïdes principaux contenus dans le cannabis. Le THC donne généralement le « high » ressentit par les gens. Le CBD, tant qu’à lui, ne produit pas d’effet euphorisant ou enivrant. Ceci est dû au fait que le CBD n’affecte pas les mêmes récepteurs que le THC. Leur puissance varie d’une souche à l’autre et les deux composés peuvent avoir des effets thérapeutiques chez les animaux.

Donc… vous me dites que le cannabis est sécuritaire pour les animaux de compagnie?

Il existe de nouveaux éléments de preuve qui appuient l’usage thérapeutique du cannabis chez les animaux de compagnie, ces produits ayant été testés pour leur innocuité, leur dosage et leur efficacité. Actuellement, il n’y a pas de produits de cannabis approuvés spécifiquement pour les animaux de compagnie. Il est important de noter que bien que les vétérinaires ne puissent pas prescrire de cannabis pour les animaux de compagnie (plus d’informations sur ce sujet est à venir), les parents d’animaux de compagnie sont encouragés à discuter de son utilisation avec leur vétérinaire. Les vétérinaires devraient participer à toutes les décisions liées à la santé de leurs patients. C’est leur rôle d’informer et d’éduquer sur la réduction des risques. Le vétérinaire peut fournir, aux parents d’animaux de compagnie, de l’information au fur et à mesure que de nouvelles études émergent, aider à éviter toutes interactions médicamenteuses potentielles et à fournir des conseils sur la façon de reconnaître et de réduire le risque d’intoxication.

Par contre, j’ai entendu dire que le THC était toxique pour les chiens…

Comparativement aux humains, les chiens ont plus de récepteurs CB1 dans certaines régions de leur cerveau. 

Le THC se lie directement aux récepteurs CB1 et CB2 et c’est cette liaison qui est responsable de son effet enivrant. 

Le CBD, tant qu’à lui, n’est pas un ligand primaire pour les récepteurs CB1 ou CB2: en fait, il peut être un antagoniste indirect. De nouvelles études semblent indiquer que le THC peut avoir des bienfaits thérapeutiques chez les animaux et qu’il contribue à « l’effet d’entourage » (voir notre prochaine question).

La gravité des symptômes d’intoxication dépendra de la dose, de la voie d’administration, du fait que l’individu a déjà été exposé ou non et des variations individuelles de sensibilité. Bien que préoccupant et parfois nécessitant des soins d’urgence, la plupart des chiens se rétablissent d’intoxication aiguë au THC.

Que signifie ce terme mentionné plus haut? « L’effet d’entourage »…

Avez-vous déjà entendu le dicton qui dit que « l’ensemble est supérieur à la somme de ses parties »? C’est exactement ce qui se passe avec les différents composés retrouvés dans la plante de cannabis.

Les composés travaillent ensemble pour produire un effet synergique communément appelé « effet d’entourage ».

On croit qu’une importante classe de composés présents dans le cannabis, les terpènes, contribue à cet « effet d’entourage ». Ces composés sont à la base des huiles essentielles et sont responsables de l’odeur caractéristique de nombreuses plantes. La recherche a démontré que de nombreux terpènes ont des effets physiques sur le corps et sont considérés comme jouant un rôle important dans les effets thérapeutiques de la plante de cannabis.

Est-ce que le cannabis peut faire partie de notre arsenal thérapeutique?

Chez l’humain, le cannabis est utilisé pour traiter un large éventail de maladies et nous prévoyons que nous pourrons voir des utilisations semblables chez les animaux.

Santé Canada a classé le cannabis comme étant une thérapie potentielle pour les conditions suivantes : douleur chronique, douleur liée au cancer, douleur neuropathique, soins palliatifs, qualité de vie, nausées et vomissements, sclérose en plaques, lésions de la moelle épinière, épilepsie, arthrite, douleur musculaire, ostéoporose, glaucome, hypertension, stress, anxiété, dépression, troubles du sommeil, inflammation, maladies inflammatoires de la peau, syndrome du côlon irritable, maladie intestinale inflammatoire et plus encore.

Pour la liste complète, visitez le lien ci-dessous.

( https://www.canada.ca/en/health-canada/services/drugs-medication/cannabis/information-medical-practitioners/information-health-care-professionals-cannabis-cannabinoids.html#a4.0 )

Comment une seule plante peut-elle être utile pour autant de conditions différentes?

Le cannabis affecte le corps des mammifères à travers de nombreuses voies, y compris celles trouvées dans le système endocannabinoïde (ECS). L’ECS est un système régulateur complexe de récepteurs, de neurotransmetteurs et d’enzymes qui aident à réguler de nombreuses fonctions corporelles et à maintenir un état d’homéostasie.

On pense en fait que c’est le plus grand système de récepteurs du corps des mammifères.

Est-ce qu’un vétérinaire peut légalement prescrire du cannabis au Canada?

Les vétérinaires voudraient être en mesure de proposer le cannabis médical comme option thérapeutique pour leurs patients, mais ils n’ont actuellement aucune voie légale leur permettant de le faire. Ils sont en mesure de prescrire que des « médicaments contenant du cannabis » approuvés par Santé Canada. Comme pour les médicaments d’ordonnance vétérinaire, ces produits nécessiteraient un DIN (« Drug Identification Number »).

Or, il n’existe actuellement aucun produit homologué au Canada pour les animaux.

Grey Wolf Animal Health et le « Canadian Association of Veterinary Cannabinoid Medecine (CAVCM) » font partie des nombreux groupes de pression en faveur d’une modification à la Loi sur le cannabis (« Cannabis Act ») qui permettraient aux vétérinaires canadiens de prescrire légalement du cannabis médical.

 

Qu’en est-il des produits pour animaux de compagnie, disponibles en ligne, contenant du CBD dérivé du chanvre?

Avec l’entrée en vigueur, le 17 octobre 2018, de la Loi sur le cannabis (« Cannabis Act »), tous les produits contenant des phytocannabinoïdes dérivés du cannabis, y compris le CBD et/ou le THC (peu importe la source), ont été déplacés de la Liste des drogues contrôlées à la Liste des drogues sur ordonnance

Ces produits sont illégaux.

À l’instar des produits fabriqués pour les marchés de la médecine humaine ou des produits récréatifs et disponibles de façon légale, les produits pour animaux de compagnie devront être de qualité pharmaceutique et un certificat d’analyse devra être disponible. Cela garantit que le produit a été testé pour les pesticides, les métaux lourds et les micro-organismes. Comme mentionné précédemment, il n’y a actuellement aucun produit homologué au Canada pour les animaux.

Grey Wolf s’emploie à développer un éventail de produits de cannabis sûrs et efficaces pour le bien-être des animaux de compagnie.

Comment puis-je m’impliquer?

Grey Wolf s’est engagée à fournir aux professionnels de la médecine vétérinaire des données cliniques et de la formation sur le cannabis comme option thérapeutique pour leurs patients. Vous pourriez, afin de rester à l’affût des derniers développements, vous inscrire à notre infolettre. Vous pouvez également devenir membre de l’Association Canadienne des médecins vétérinaires (ACMV) ou du « Canadian Association of Veterinary Cannabinoid Medecine (CAVCM) ». Ce dernier est un organisme qui préconise un accès équitable et des recherches spécifiques par espèces sur l’utilisation du cannabis médical pour les animaux de compagnie.